Le chemin thérapeutique

 

      

La séance d'art-thérapie se passe en individuel ou deux personnes,  elle dure deux heures, elle est vécue comme une parenthèse hors du quotidien, un moment privilégié pour soi où elle laisse ses pensées de côté.

Elle dépose si elle le souhaite ce qui est "vivant" pour elle ce jour-là. Après cette "météo" intérieure, je l'aide grâce à une écoute bienveillante, sans jugement, à nommer son besoin profond. Ces besoins sont ensuite traduits en proposition artistique. J'accompagne chaque personne en respectant son rythme, je l'aide à progresser vers ce qui lui fait du bien, ce qui est harmonieux, équilibré. Une "alliance" se crée entre la personne et l'art-thérapeute au fil des séances.

     Le chemin thérapeutique passe par la pratique de la peinture à l'aquarelle sur lavis humide, mise au point par le médecin et artiste  

 

A chaque peinture, on part d'une consigne simple, d'une ambiance à trouver, les couleurs sont déposées librement, en dilution plus ou moins dense. Le jeu des nuances, des rencontres, des contrastes, des passages et des métamorphoses des couleurs entre ombre et lumière est la base du processus. On accueille nos espaces colorés et nos ressentis. On cherche l'harmonie des couleurs, souvent une image intérieure nous apparait entre ombre et lumière, comme quand on observe les nuages, on choisit de la conserver ou pas et on œuvre pour qu'elle soit visible pour tous. Alors le rêve insuffle la vie, il se réalise...on ressent de la joie, et on comprend le sens de son chemin de vie.

 

Les exercices de peinture sont en lien avec l'observation de la nature, ils mobilisent nos forces de vie et de guérison : lever/coucher du soleil, jour/nuit, saisons, éléments : air, eau, terre, feu ; règnes : minéral, végétal, animal, humain...

A chaque ambiance, la personne "s'identifie" par sa manière de peindre et par le choix de ses couleurs, à ce qu'elle peint : par exemple elle devient de l'eau, respire avec elle dans les vagues, se cogne sur les rochers dans une chute d'eau, s'immobilise dans la glace...De multiples "exercices" éveillent la sensibilité à la perception et à l'observation de notre environnement. C'est toujours une satisfaction car ces ressentis correspondent à une réalité intérieure.

 

Au fil des séances, on s'aperçoit que l'on "peint comme on vit" comme le dit M. Haushka, avec les mêmes répétitions, appréhensions, préférences, blocages, excès ou absences. Si l'on accueille ces ressentis, si l'on transforme ses peintures grâce au soutien de l'art-thérapeute, un changement s'opère en douceur et en profondeur dans la vie de la personne, dans l'invisible...Le parcours demande plus ou moins de temps suivant les personnes, en général 9 mois suffisent.

 

L'essentiel ne réside pas dans l’œuvre achevée mais dans la régularité du chemin parcouru pour retrouver la vitalité, l'harmonie, et prendre un nouveau départ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

Trois couleurs primaires

en tonalité froide et chaude,

pour créer sa palette...

"Il faut se représenter que la nature de l'âme consiste à vraiment former un pont, que l'arc-en-ciel est à tous égards et pleinement l'image de l'âme." M. Hauschka